Celle qui n'était plus par Pierre Boileau

Celle qui n'était plus

Titre de livre: Celle qui n'était plus

Éditeur: Gallimard

ISBN: 2070410242

Auteur: Pierre Boileau


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Celle qui n'était plus.pdf - 31,541 KB/Sec

Mirror [#1]: Celle qui n'était plus.pdf - 49,989 KB/Sec

Mirror [#2]: Celle qui n'était plus.pdf - 30,450 KB/Sec

Pierre Boileau avec Celle qui n'était plus

Chaque samedi soir, Fernand Ravinel, représentant de commerce, retrouve Mireille, sa femme qui l'attend dans sa maison d'Enghien. Fernand voit aussi sa maîtresse, Lucienne, qui est docteur. Pour ces deux amants, Mireille est de trop. Ils l'endorment à l'aide d'un soporifique et la noient dans la baignoire. Puis ils la déposent dans le lavoir pour faire croire à un accident. Mais, le lendemain, le corps de Mireille a disparu.

Boileau et Narcejac ont écrit ce récit sous l'angle de Ravinel, hanté par la peur et la solitude, Ravinel, à qui l'on a jeté un sort. Pris dans un tourbillon d'angoisses, il s'égare vers des raisonnements aussi simples que : un mort ne peut pas vivre - un vivant ne peut pas être mort - comment un cadavre peut-il être vivant ? Chaque mot, chaque pensée, illustre la condamnation de Ravinel. Il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie cet admirable récit, devenu un classique du cinéma grâce au chef-d'oeuvre de Henri-Georges Clouzot, Les Diaboliques, avec Paul Meurisse, Simone Signoret et Vera Clouzot et qui a donné lieu à un remake avec Isabelle Adjani et Sharon Stone dans Diabolique de Jeremiah Chechik . --Nicolas Mesplède

Livres connexes

Chaque samedi soir, Fernand Ravinel, représentant de commerce, retrouve Mireille, sa femme qui l'attend dans sa maison d'Enghien. Fernand voit aussi sa maîtresse, Lucienne, qui est docteur. Pour ces deux amants, Mireille est de trop. Ils l'endorment à l'aide d'un soporifique et la noient dans la baignoire. Puis ils la déposent dans le lavoir pour faire croire à un accident. Mais, le lendemain, le corps de Mireille a disparu.

Boileau et Narcejac ont écrit ce récit sous l'angle de Ravinel, hanté par la peur et la solitude, Ravinel, à qui l'on a jeté un sort. Pris dans un tourbillon d'angoisses, il s'égare vers des raisonnements aussi simples que : un mort ne peut pas vivre - un vivant ne peut pas être mort - comment un cadavre peut-il être vivant ? Chaque mot, chaque pensée, illustre la condamnation de Ravinel. Il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie cet admirable récit, devenu un classique du cinéma grâce au chef-d'oeuvre de Henri-Georges Clouzot, Les Diaboliques, avec Paul Meurisse, Simone Signoret et Vera Clouzot et qui a donné lieu à un remake avec Isabelle Adjani et Sharon Stone dans Diabolique de Jeremiah Chechik . --Nicolas MesplèdeChaque samedi soir, Fernand Ravinel, représentant de commerce, retrouve Mireille, sa femme qui l'attend dans sa maison d'Enghien. Fernand voit aussi sa maîtresse, Lucienne, qui est docteur. Pour ces deux amants, Mireille est de trop. Ils l'endorment à l'aide d'un soporifique et la noient dans la baignoire. Puis ils la déposent dans le lavoir pour faire croire à un accident. Mais, le lendemain, le corps de Mireille a disparu.

Boileau et Narcejac ont écrit ce récit sous l'angle de Ravinel, hanté par la peur et la solitude, Ravinel, à qui l'on a jeté un sort. Pris dans un tourbillon d'angoisses, il s'égare vers des raisonnements aussi simples que : un mort ne peut pas vivre - un vivant ne peut pas être mort - comment un cadavre peut-il être vivant ? Chaque mot, chaque pensée, illustre la condamnation de Ravinel. Il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie cet admirable récit, devenu un classique du cinéma grâce au chef-d'oeuvre de Henri-Georges Clouzot, Les Diaboliques, avec Paul Meurisse, Simone Signoret et Vera Clouzot et qui a donné lieu à un remake avec Isabelle Adjani et Sharon Stone dans Diabolique de Jeremiah Chechik . --Nicolas Mesplède